7/7 08:00-18:00 06 23 35 67 28
contact(at)dubourgcapital.com
Certifié
ORIAS - 19007814
15 années
D'ÉXPERIENCE
Plus de 125
CLIENTS SATISFAITS
ÊTRE RAPPELÉ
transhumanisme

Bertrand DUBOURG

Bertrand DUBOURG est conseiller en gestion de patrimoine. Il a créé Dubourg Capital Partners en 2019. Il enseigne à l’université et est  conférencier dans les domaines de la fiscalité et de l’immobilier. Dans cet article, il aborde les enjeux du transhumanisme et plus largement les bouleversements liés à l’essor de l’intelligence artificielle.

L’espoir d’une vie meilleure

Quand j’étais gamin j’attendais avec impatience le samedi après-midi l’épisode de « l’homme qui valait les 3 milliards ». 3 milliards c’était une somme! En premier lieu j’étais fasciné par le générique qui montrait cet homme, ancien pilote de l’US Air Force se faire rafistoler par des matériaux ultra-sophistiqués. L’homme bionique à l’œil modifié ultra-perçant courant au ralenti ( et in fine moins vite que ma Grand-mère) dans les champs de l’Arizona était la quintessence du « sur-homme augmenté « 2.0 » Nietzschéen. Du moins comme je le concevais à l’époque, du fond de mon canapé à fleurs. Parfois, je me demande si les créateurs de Google n’ont pas passé, eux aussi,  leur samedi après-midi, dans les années 80, à admirer les exploits Prométhéens de Steve Austin.

L’objectif avoué du transhumanisme, vous l’aurez compris, est d’utiliser la science pour améliorer l’homme. Cet être bibliquement imparfait par nature depuis le péché originel. A la genèse d’une idée, il y a toujours une mystique. D’aucuns disent que Steve jobs, le créateur d’Apple s’est inspiré de Moise pour sa tablette numérique…

En effet, qu’y a t’il de plus extraordinaire que de vivre plus heureux, plus vieux, plus intelligent tout en contrôlant notre corps? Les progrès des NBICS ( nanotechnologies, biologie, informatique et sciences cognitives) en 2020 sont considérables et permettent de rêver l’avènement  inéluctable du Sur-homme.

Qui sait ? Nos descendants pourront peut être voir la nuit comme en plein jour ou sauter du 4 ème étage sans risquer la moindre foulure grâce à la fusion de l’homme et de l’ordinateur?

L’intelligence artificielle est déjà une réalité

Par extension, on observe les avancées de ces évolutions technologiques dans les domaines de la vie économique. Progressivement nous abandons le traditionnel raisonnement humain vers l’infaillibilité des mathématiques. Cela fait les lustres que l’ordinateur bat aux échecs les plus grands maîtres Russes de la discipline. le Trading Haute Fréquence remplace les traders dans les salles de marchés. La machine développe peu à peu son propre système cognitif et décisionnel.

Dans un futur proche , il est désormais permis de penser que la technologie remplacera les avocats, les médecins grâce au fameux Big data.

Ces avancées induisent de facto la question du modèle économique à privilégier dans l’essor du transhumanisme ?

Le débat idéologique

Deux écoles s’affrontent sur le modèle à adopter pour accompagner du mieux possible ces bouleversements annoncés.

Tout d’abord, les tenants d’une économie collaborative pensent que l’essor de l’intelligence artificielle  doit permettre in fine, un partage plus efficient des ressources. Une vie plus égalitaire à terme. Tout le monde aura accès aux bénéfices des avancées technologiques. A contrario, Les libertariens, pensent que la loi du marché doit prévaloir et qu’elle permettra de lisser à terme l’offre mondiale en baissant par exemple le prix de certains produits.

Quelques éléments semblent indiquer que ces derniers vont le bon sens. Par exemple, faire établir une carte de  son génome ou plus simplement, établir la carte de son ADN, est désormais à la portée de toutes le bourses. Il y a quelques années, il fallait débourser des millions pour l’établir . Aujourd’hui il suffit d’un prélèvement de salive dans un tube translucide et de l’envoyer par la poste!  Pour une centaine d’euros, vous savez désormais avec exactitude si vos ancêtres  sont nés sur les bords de la Volga  ou ont ferraillé avec les Vikings dans la Cornouille Anglaise.

Le transhumanisme comme creuset des futures inégalités?

Quid des inégalités qui vont  indubitablement apparaître?  les disparités entre un Nord riche et un  Sud à la peine sont déjà abyssales. En créant des humains augmentés dotés de capacités hors normes avec le QI de Galilée, qu’adviendra t’il des populations qui se battront pour avoir de l’électricité? Mark ZUCKERBERG pense d’ailleurs à équiper des montgolfières de systèmes Wifi pour que l’Afrique dispose de l’accès à internet. Tout le monde connaît également le combat de Bill Gates et de son épouse pour le développement de ce continent.

Comme d’habitude , les Etats-unis innovent , la chine copie (mais sans les  barrières morales des occidentaux) quand l’Europe et la France réglementent…

L’avancée du transhumanisme via les NBICS ne pourra éclore sans l’accès à des ressources naturelles très convoitées. Par exemple, le lanthanide est essentiel pour ces nouvelles technologies tout comme le Colbalt Africain. Les multinationales ne s’y sont pas trompées en convoitant des pans entiers de ressources appartenant à ces pays déjà fragilisés.  Ceci entraîne des guerres civiles sanglantes comme au Congo par exemple. La Chine regorge de ces matières premières et étend son réseau d’influence en Afrique en jouant habilement du passé colonial des anciennes puissances occidentales pour y faire son trou.

Une vie sans fin?

Enfin les détracteurs du Transhumanisme et de son idéologie quasi-messianique  parlent d’économie de la promesse. Voire d’une imposture à grande échelle. Pour eux, l’homme a déjà atteint un plafond de verre et faire miroiter aux populations que battre le record de longévité d’une  Jeanne calment est pour demain n’est qu’une chimère. Une autre fadaise de post-hippies de la Silicon Valley biberonnés aux laïus de Ray Kurzweill.

Pourtant, rien n’est moins sur. Personne n’avait vu arriver au 19 ème siècle l’arrivée de la pénicilline…

Une seule certitude: 50% des emplois sont d’ores et déjà menacés. Que les « cols » soient bleus ou blancs, l’essor des nouvelles technologies promet des bouleversements inédits et une modification en profondeur du marché du travail et pose, à terme, la question de la place de l’homme, augmenté ou pas dans l’épopée humaine et  économique à venir.

Bertrand Dubourg

Pour aller plus loin:

https://iatranshumanisme.com/transhumanisme/la-declaration-transhumaniste/quest-ce-que-le-transhumanisme-version-3-2/

https://iatranshumanisme.com/transhumanisme/

https://fr.wikipedia.org/wiki/Transhumanisme

https://www.franceculture.fr/theme/transhumanisme

 

 

 

Bertrand DUBOURG
À propos de l'auteur

Bertrand DUBOURG est conseiller en gestion de patrimoine. Il a créé Dubourg Capital Partners en 2019. Il enseigne à l’université et est conférencier dans les domaines de la fiscalité et de l’immobilier.
2 Réponses

Ajouter un commentaire